Partagez | 
 

 Une journée de plus [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nahima

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 09/07/2017

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir :
Liens :

MessageSujet: Une journée de plus [Libre]   Sam 29 Juil - 15:38


«Une journée de plus»
Libre

Depuis le temps que j'étais sur cette terre, depuis le temps que mon cœur battait et ne cessait jamais de battre, depuis tout ce temps je n'ai pas arrêté d'avancer. Je marchais toujours et encore, jusqu'à ce qu'un loup soit prêt à connaitre ma sagesse.
Sans un mot, sans un souffle je scrutais les messages de Lyrielle dans le ciel étoilé. Moi qui était heureuse dans ma première existence, je me suis retrouvé ici, amenée par cette déesse, moi qui est tant vécu, je devais vivre encore. Tout se savoir que j'ai accumulé durant toutes mon existence, les maîtres Chaman m'avait apporté leur connaissance des étoiles. Se savoir, Lyrielle voulait l'utiliser pour son peuple.

J'étais seule, ni morte, ni vivante, pourtant je n'étais pas un fantôme, j'étais faites de chair de et de sang. L'âge s'emparait de mon doux visage, puis redevenait celui d'antan, A chaque fois que je devais mourir, je rajeunissais. Une immortelle. Beaucoup désire cette capacité, vivre jusqu'à l'infinie, mais un jour on se lasse de cette existence, un jour ou souhaite le repos éternel. Ce repos l'aurais-je un jour ? Me délivrerait-on de ce sortilège ? Je me posais la question parfois, mais souvent je désirais connaître ceux qui arrivait dans ce monde nouveau.

Je n'avais jamais vécu en meute, je n'avais jamais partagé ma nourriture avec qui que ce soit. Ces moments que j'avais passé en compagnie de mes anciens camarade, mort depuis bien longtemps, m'avais apporté une autre vision de la vie. Aussi sage que les astres, je sers ma déesse avec un dévouement absolu. Les Indiens prié le dieux loup, j'ai priais avec eux, Lyrielle, avais-tu entendu mes prières ? Je suis devenu ta servante, j'espère être digne de ce que tu m'as offert.

Mon regard voilé passé sur cette plaine. Les cerfs, les biches, les faons n'avaient plus peur de moi, je ne leur faisais aucun mal. Je n'avais pas toujours besoin de me nourrir, mais j'aimais garder cette activité qu'étais la chasse pour garder un peu de ma personne. Personne ne savait qui j'étais, mise à part cette louve au regard saphir, elle était comme une sœur en quelques sorte. Je me sentais moins seule, mais j'aimais aussi vivre en solitaire. Ce monde était impitoyable, c'était grâce à mon immortalité que je pouvais rester en vie.

La brise s'infiltrait dans mon pelage, le vent chantait les chansons du passé. Mon regard blanc scrutait le ciel, l'odeur des plantes et celle du gibier me disait qu'il faisait encore jour. C’était une autre vision de la vie, une vision spectrale dans un sens. Au début j'avais peur, mais aujourd'hui, je suis fascinée de cette vision des choses. Il y a tant à découvrir, que même moi je suis impressionnée chaque jour.

Les faons s'approchaient de moi et humait mon pelage, c'était des nouveaux nés qui n'avais seulement quelques semaines. Après m'avoir senti, je me mis à marcher et ils me suivaient en sautillant. Je sentais la terre trembler sous mes pattes et connaissais parfaitement leur déplacement. Telle une mère, je me mis à jouer avec ses mammifères. C'était quand même une belle vie. L'après-midi passa en un éclair, les enfants partirent avec leur parent et moi je scrutais les étoiles. Elle était toute proche, je la sentais dans son nuage de ténèbres, mon regard voilé me le permettait.

« La voie lactée et de toute beauté ce soir. »
© Codage par Zagan.



Nahima : 9900ff
Revenir en haut Aller en bas
Kora
Solitaire
Solitaire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/08/2017

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir : Contrôle de la matière
Liens :

MessageSujet: Re: Une journée de plus [Libre]   Jeu 3 Aoû - 20:22

Une journée de plus. × ft. Nahima
Je marchais depuis un moment dans la plaine, en quête de nourriture. Je traquais un cerf depuis un moment. Kono refusait que je chasse uniquement pour le plaisir. Qu'est-ce qu'elle pouvait me saouler celle-là, de toute manière si je ne lui obéissais pas, elle luttait pour avoir le dessus et je ne pouvais pas me concentrer. Étonnamment, elle gagnait toujours malgré toute ma volonté, probablement parce que c'était son corps. Sauf qu'actuellement, nous avions faim alors elle me laisser m'amuser tant que je ne faisais pas souffrir mes proies trop longtemps.
Le cerf dégageait une forte odeur de peur, je l'avais déjà effrayé auparavant. Je l'avais suivi un long moment dans la forêt aux deux visages et l'avais amené jusqu'à la plaine. Peu importe la direction en fait, je restais face au vent et cette fois, je n'avais nul part où me cacher.
J'inspirais un bon coup, bandais les muscles de nos pattes et me mis à courir. Les loups étaient bons en endurance mais ils étaient de mauvais sprinter, pour autant, avec l'effet de surprise, je réussis à le rattraper. Je le heurtais, le cœur manquant un battement face à ma victoire. Le cerf trébucha et je m'aplatis de tout mon poids sur son dos pour ne pas qu'il puisse se relever et courir. Achève-le.
Je grondais, elle me tapait sur le système. C'était mon moment et elle venait tout gâcher avec sa voix et ses ordres. Ne pouvait-elle pas se faire oublier? J'entends tout tu sais? Je trouverais comment te bloquer de mes pensées. Avec force, j'enfonçais mes crocs dans le cou du cerf et luttait pour lui tordre rapidement le cou puis relâchait ma prise, le laissant reposer, sans vie. Je te remercie, grâce à toi notre vie va pouvoir continuer. Remercie le Raiz! Tu n'es même pas sûre qu'il t'entende, fou moi la paix avec tes principes débiles. Je sentis que je lui faisais de la peine mais je m'en fichais bien.


***

La nuit était tombée, Raiz s'était fait un plaisir de dévorer la chair encore tendre et chaude du cerf tandis que j'avais repris le dessus pour enterrer ses ossements et le remercier une nouvelle fois. Je contemplais tout ce qui m'entourais avec intérêt. Raiz se fichait peut-être de ce qui l'entourait mais moi j'adorais observer chaque chose. Je trouvais tout magnifique.
J'aurais pu m'attendre à une remarque sarcastique mais Raiz ne s'intéressait pas à mes pensées et au cas où ce serait le cas, j'avais appris à faire en sorte qu'elle ne les perçoive que lorsque je le voulais.
Je commençais à connaître un peu sa vie lorsque je fouillais un peu mais elle avait cette faculté de me rejeter mentalement qui m'empêchait d'être trop curieuse. Je trouvais normal d'apprendre à la connaître puisque nous étions coincées ensemble mais elle refusait de parler alors il me fallait un moyen de la comprendre.
Tandis que je marchais, je captais une voix qui parlait de la voie lactée. Je levais alors le museau et pus constater à mon tour que la scène était en effet magnifique. Je me perdis quelques instants dans ma contemplation. Bouges! Je m'ennuie. Observe et apprend à apprécier. Je m'approchais du lieu d'où provenait la voix. N'étais-je donc pas seule solitaire en ce monde? Nous n'étions pas sensées survivre en solitaire, d'ailleurs Raiz nous avait évité quelques morts, en connaissance de cause. Tout loup présent en terre neutre pouvait être décidé à raccourcir ma vie déjà courte.
Pourtant, ces paroles et cette voix m'inspiraient confiance. Je m'approchais et pus voir une louve qui semblait seule.
«Puis-je venir contempler le ciel avec toi?»
J'étais calme, un peu curieuse mais mon regard était doux. J'étouffais un peu plus Raiz en moi. Si la louve ne se montrait pas hostile, je la laisserais prendre le contrôle si elle avait de meilleures idées que moi pour s'en sortir. Elle savait mieux se battre que moi d'ailleurs, je n'avais pas beaucoup eut le temps de développer mes techniques avant l'épidémie.
code by lizzou × gifs by tumblr



Kono
Narration : #cc9933
Dialogue : #33cccc

Raiz
Narration : #993366
Dialogue : #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Nahima

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 09/07/2017

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir :
Liens :

MessageSujet: Re: Une journée de plus [Libre]   Jeu 3 Aoû - 21:08


«Une journée de plus»
Libre

Une femelle venait m’aborder. J’avais senti ses pas. Elle n’était pas perdue, du moins elle ne le semblait pas. Elle voulait contempler le ciel à mes côté. Cela devait être la première fois pour cette louve de s’intéresser à quelque chose, ou à découvrir les constellations, voir même de juste apprécier ce que la nature nous offrait. Je tournais la tête est l’observais droit dans les yeux. Mon regard voilé plongé dans le sien, je voyais son énergie. Plusieurs fluides circulaient dans ce corps vigoureux.

« Les étoiles mon prédis ton arrivée. Un message est apparu dans le ciel il y a peu, je vous attendais. »

Abyss était parti depuis un moment déjà, je ne sentais plus sa présence, elle devait être au courant de cette louve spéciale. Pourtant son emprunte ne semblait pas s’être imprégné de la femelle. J’avais une mission, Elle était écrite dans ce ciel parsemé de lumière blanche. Je reportais mon attention sur le ciel nocturne.

« Approche, je ne te ferais aucun mal. Regarde cette étoile, celle qi à ton goût brille le plus. La vois-tu ? Cette étoile est celle qui guidera t’es pas tout le long de ta vie. Elle te mènera la ou tu auras besoin si tu es perdu. »

Alors qu’elle cherchait son étoile, je reniflais son pelage qui avait l’odeur de sang. Je savais qu’elle ne trouverait pas son étoile, il fallait de la patience et de la concentration. A son stade, toute l’étoile brillait de la même manière, seule l’étoile du berger était plus voyante, mais elle ne se trouvait pas ici. Il était temps de commençait. Elle ne savait pas qui j’étais. C’était normal après tout, moi je la connaissais. Son nom était écrit dans ce ciel.

« Je suis Nahima, tu te posais la question n’est-ce pas ? Tu veux savoir pourquoi je sais autant de choses sur toi. Chaque chose en son temps. »
© Codage par Zagan.



Nahima : 9900ff
Revenir en haut Aller en bas
Kora
Solitaire
Solitaire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/08/2017

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir : Contrôle de la matière
Liens :

MessageSujet: Re: Une journée de plus [Libre]   Ven 4 Aoû - 17:17

Une journée de plus. × ft. Nahima
Je m'approchais de la louve. Les étoiles pouvaient donc prédire l'avenir? Pourrais-je apprendre? Combat la. Bon écoute, je veux bien comprendre que tu ne te sentes pas vivante et que tu ne vives que pour l'adrénaline mais il faut que tu arrêtes d'être égoïste. J'ai une vie aussi alors tu serais gentille de trouver de l'intérêt dans ce qui t'entoure, ça t'occuperait. Je la sentis retomber dans sa torpeur, tel un fantôme sans sentiment. Sa soif de sang s'était apaisée parce que j'étais vivante mais elle n'en restait pas moins une revenante à mes yeux.
Je m'assis à côté de la louve, curieuse de ce qu'elle avait à me dire. Elle m'indiqua les étoiles, me disant que l'une d'elles brillerait plus que les autres. Je les observais mais j'avais du mal à distinguer une étoile plus qu'une autre, chaque fois qu'une me semblait plus brillante, une autre me le semblait encore plus à côté. Dans ma meute, on m'avait montré que l'étoile du berger était la plus brillante, j'avais appris à la situer mais elle ne me semblait pas beaucoup plus lumineuse pour autant.
«Celle-ci.»
J'étais étonnée  que Raiz ait parlé au lieu de penser, son ton était étrange, calme et comme envoûté. Je restais fixée sur l'étoile qu'elle voyait, sa lumière était plus puissante en effet, mais lorsque je repris bien le dessus sur notre corps, je ne remarquais rien de spécial une fois encore sur cette étoile. Pourquoi remarquait-elle quelque chose qui n'avait pourtant aucun intérêt pour elle? Peut-être était-ce parce qu'elle avait été aux côtés de Lyrielle un moment avant de ressusciter? Peut-être était-ce juste son imagination. Elle reprit un peu le dessus une seconde et cette étoile se mit à nouveau à scintiller plus fortement que les autres. Raiz retourna pour de bon à sa place, juste après, et l'étoile redevint identique aux autres à mes yeux. Etrange...
«Je suppose que tu sais que nous sommes deux dans ce corps? Je ne vois rien, mais notre ressuscitée semble en distinguer une plus que les autres. Peut-être n'avons-nous pas une étoile commune? Est-ce que tu pourrais m'en dire plus, s'il te plaît?»
J'avais reporté mon regard sur la louve. Elle semblait avoir quelques bonnes lunes de plus que moi tout en restant loin de l'âge des vieux loups. Raiz avait beau ne rien en avoir à faire de ce que Nahima pouvait être, j'étais curieuse de savoir comment elle savait tout ça. Par déduction je pensais à Lyrielle, c'était sûrement la chose la plus probable ou bien peut-être était-elle une déesse tout comme elle? En tout cas, tant qu'elle ne me semblait pas hostile j'étais curieuse d'en savoir plus sur elle et sur son savoir.


Je n'observais même pas au travers des yeux de Kono. Après avoir vu cette étoile, je m'étais renfermée au fond de son corps, ayant à peine conscience de ce qu'elle disait, ne voulant même pas savoir ce qu'il se passait en réalité. Je me sentais vide comme toujours, j'attendais patiemment que ça se passe. La mort était plus belle, les sentiments n'existaient pas, personne ne m'embêtait et on ne se souciait pas de se sentir vivant ou non. Il y avait comme un charme qui faisait que quel que soit notre statut de mort, quel que soit notre passé, tout allait bien même si nous errions sur ces terres. Pourtant, ici, je n'avais pas de sentiments non plus. Le seul plus à ma vie était l'adrénaline et la douleur, j'aurais préféré rester morte.
Pourtant, je n'éprouvais aucune tristesse. Je n'éprouvais rien, je constatais simplement qu'être morte était au moins une chose qui collait plus à ce que j'étais. Je n'avais jamais vécu et je ne pensais pas réussir à vivre un jour. J'étais enfermée dans un corps qui n'était pas le mien et Kono se demandait parfois si elle n'était pas un poids pour moi. Devrais-je penser ce genre de choses? Devrais-je me demander si j'étais une gêne pour elle? Je n'éprouvais rien à cette idée alors non.
Visiblement, les deux louves ne se battraient pas alors je restais inerte en la louve, attendant. J'attendais toujours et en même temps, je n'attendais rien. De rares fois le plaisir de l'adrénaline venait. Pourtant, en dehors de ce moment où je ressentais cette adrénaline, ça ne me faisait pas plaisir. Rien n'avait de sens. Ni moi, ni ce qui m'entourait. Je n'étais rien, Kono n'était rien, ce monde n'était rien, rien n'avait d'importance.
code by lizzou × gifs by tumblr



Kono
Narration : #cc9933
Dialogue : #33cccc

Raiz
Narration : #993366
Dialogue : #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Nahima

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 09/07/2017

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir :
Liens :

MessageSujet: Re: Une journée de plus [Libre]   Ven 4 Aoû - 21:06


«Une journée de plus»
Libre

La jeune louve regardait le ciel. J’observais leur énergie, une était plus présente que l’autre par moment. Lyrielle voulait s’amuser, mélanger deux personnalité opposé ensemble était risqué, mais le résultat était intéressant.
«Je suppose que tu sais que nous sommes deux dans ce corps? Je ne vois rien, mais notre ressuscitée semble en distinguer une plus que les autres. Peut-être n'avons-nous pas une étoile commune? Est-ce que tu pourrais m'en dire plus, s'il te plaît?»

Je souriais devant ses propos, elle était intelligente.

« Vois-tu, tu as raison sur ce point vous avez chacune une étoile différente, celle qui te correspond ne se trouve pas dans ce secteur. Celle de ta partenaire se trouve en effet ici, mais te souviens-tu ? J’ai dit qu’elle te guidera sur ton chemin, hors je ne vois qu’un seul corps ici. Ce qui veux dire que vous avez une troisième étoile, qui se trouve ici. Le ciel se déplace, et quand vous serait en parfaite harmonie, vous trouverait cette étoile qui brillera dans votre regard respectif. Elle vous guidera jusqu’à votre destinée. »

Je lui faisais signe de me suivre, elle désirait apprendre, mais pas sa colocataire, c’était le premier problème. Elle était coincée dans le même corps, elle devait par conséquent apprendre à se connaitre et cohabiter pour suivre l’étoile qui les unissaient.

« Tu souhaites apprendre, alors que ton savoir est déjà immense. Tu souhaites remplir ta coupe qui a atteint sa limite. L’esprit est quelque chose de complexe, tout comme les galaxies. Avant d’apprendre ce qui te surpasse, tu dois apprendre à connaitre ta moitié. Celle qui vie en toi à plus à t’apprendre que moi, de même pour l’inverse. Elle est l’instinct animal, tu es l’être éduqué. »

Bien que je n’avais pas de pouvoir, mon regard voilé s’assombrissait pour devenir noir, puis des étincelles apparaissait chacun leur tour, dévoilant ce que j’observais avec mon esprit. Je devais piquer la curiosité des deux être, après tout, elles avaient réussi à communiquer ensemble durant un court instant.
© Codage par Zagan.




Nahima : 9900ff
Revenir en haut Aller en bas
Kora
Solitaire
Solitaire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/08/2017

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir : Contrôle de la matière
Liens :

MessageSujet: Re: Une journée de plus [Libre]   Sam 5 Aoû - 0:37

Une journée de plus. × ft. Nahima
J'écoutais ses paroles et commençais à regretter un peu la présence de Raiz. Elle me bloquait. Je n'éprouvais pas vraiment d'affection pour cette louve, juste de la pitié. Je ne la connaissais pas après tout et je n'étais pas sûre de savoir comment cohabiter un jour avec elle. Celle-ci n'y mettrait peut-être jamais du sien. J'avais à un moment pensé qu'elle se laisserait faire comme un vulgaire pantin, se sentant trop vide pour être autre chose mais ce n'était pas le cas. Le peu d'elle qui faisait qu'elle était en vie refusait qu'elle soit un pantin alors même qu'elle s'en fichait bien elle-même. Raiz n'avait aucune considération pour son entourage et elle n'en avait pas plus pour elle-même. Je n'étais que son hôte mais je n'étais rien non plus pour elle.
Je ne pris même pas le temps de réfléchir à mes questions, je les posais directement. C'était souvent en les énonçant que je trouvais la réponse de toute manière mais actuellement, j'étais surtout trop curieuse pour me retenir.
«Quelle étoile devons-nous suivre finalement? Nous avons un destin commun puisque nous sommes prisonnières l'une de l'autre. Nous devrions suivre celle qui nous est commune alors? De plus, je ne suis pas sûre que nous puissions nous entendre. Je partage mon corps avec... une louve...»
J'hésitais à dire le mot qui me traversait l'esprit. Ce n'était pas méchant mais je trouvais cela assez triste de l'énoncer comme ça. Je finis par le dire, après tout, ça ne ferait ni chaud ni froid à Raiz.
«Je partage mon corps avec une louve qui est morte. Elle était définitivement morte et elle a toujours été vide dans toutes ses vies. La seule chose qui l'anime un peu c'est l'adrénaline et pendant ces moments, je n'existe plus. En réalité, je n'existe qu'à peine au quotidien parce que j'ai le dessus. En réalité, ce n'est même pas le cas. Actuellement, je crois qu'elle ne nous entend même pas. Je ne savais pas que c'était possible mais elle arrive à ne pas penser. Elle est vide, inerte dans mon corps, comme un corps mort, elle ne fait rien, elle existe juste, c'est tout.»
J'hésitais à la contredire quant au fait que j'avais un immense savoir, après tout je m'émerveillais encore de voir de nouvelles espèces de papillons aux ailes si colorées et resplendissantes. Je ne pensais pas vraiment que Raiz était ma moitié, j'avais toujours été entière jusque-là, elle apparaissait comme un surplus dans mon corps, un surplus qui s'était allégé lorsqu'elle avait prouvé qu'elle ne prenait aucune place, à peine visible la plupart du temps.
«Ce n'est pas vraiment ma moitié de mon avis. Ce n'est qu'une entité supplémentaire qui ne pourrait joindre aucune meute. Je ne dis pas ça méchamment mais... elle est comme une erreur dans le système.»
Au fond, je pouvais bien rejoindre la meute des vivants finalement. Raiz resterait ainsi en moi, inexistante aux yeux de tous. Pourtant, je ne voulais pas faire ça, je regrettais qu'elle ne vive pas. Je voulais l'aider. Non, je ne voulais pas l'aider car penser cela signifiait que je la trouvais anormale. Je l'aiderais si elle n'aimait pas sa condition pourtant elle n'avait aucune opinion à ce sujet, comme pour tout d'ailleurs, alors je ne pouvais savoir.
code by lizzou × gifs by tumblr



Kono
Narration : #cc9933
Dialogue : #33cccc

Raiz
Narration : #993366
Dialogue : #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Nahima

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 09/07/2017

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir :
Liens :

MessageSujet: Re: Une journée de plus [Libre]   Sam 5 Aoû - 15:02


«Une journée de plus»
Libre

L’univers a beaucoup de chose à nous dévoiler. Elles étaient toute deux jeune et désirait avoir leur propre corps, pourtant même si cette femelle qui vivait dans ce corps était vide, elle tenait quand même un peu à la vie. Elle ne le savait pas encore, mais les chemins que le destin leur avait choisis serait particulièrement amusant.

Je ne prenais pas la peine de réponde à ses questions. La plaine était vide, est pourtant il y avait tant de chose qui vivait à nos côtés. Respirant l’air frais. Ecoutant chaque pas, ressentant chaque secousse. J’errais sur cette terre depuis des années, et des années. L’apprentissage de cette louve serait long, mais un choix sera fait. Je ne faisais plus attention à elle. Peut-être resterait-elle à mes côtés pour en savoir d’avantage, peut-être pas, les astres ne m’avaient pas prédit cet évènement. Vivre en solitaire, n’était pas le mieux. De plus aucune créature ne leur était attribué. Abyss aurait pu s’en charger, mais elle semblait préférer ses ombres, je devais donc m’en occuper. J’étais au service de ma déesse.

Avant d’aller me coucher, je faisais mon rituel journalier. J’inclinais les pattes avant et la tête et priais la jeune déesse devant mon autel. Je m’étais approprié une grotte au fond de la plain, une grotte bien cachée sous terre.

« Reine de l’univers, entend ma prière. Je te remercie de ta générosité et de ce que tu m’as offert. Chaque présent est une offrande que je te fais. Protège ce monde que tu as créé pour nous permettre de continuais à vivre sans peur de la fin du monde. »

A la fin de ma prière je partie m’endormir, rêvant de ma première vie. Les chevaux galopaient, la crinière au vent. Les chamans observait le ciel étoilé, et moi à leur côté. J'apprenais tout les mystère de la nature, et priais le dieu des loups.
© Codage par Zagan.




Nahima : 9900ff
Revenir en haut Aller en bas
Kora
Solitaire
Solitaire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/08/2017

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir : Contrôle de la matière
Liens :

MessageSujet: Re: Une journée de plus [Libre]   Mer 30 Aoû - 17:03

Une journée de plus. × ft. Nahima
La louve se désintéressa de nous pour prier. Je n'avais encore jamais eu l'idée de prier Lyrielle, après tout, je n'avais pas demandé à venir ici. Mais quoi qu'il en soit, je ne lui en voulais pas vraiment bien que je me demandais quel était le réel but de cette entité.
Alors que j'allais m'en aller, une ombre se faufila entre les arbres. Elle passa devant Nahima tandis que le propriétaire semblait invisible. Je ne savais pas si je courais un danger ou non.
Raiz s'anima subitement en moi. Je la sentais agitée, troublée. L'ombre semblait lui inspirer quelque chose que je ne comprenais pas. Eperdue, je lui demandais si nous devions fuir mais la louve ne me répondit pas. Elle n'était pas disposée à me donner une quelconque réponse.
Nahima s'en alla et je me demandais alors si elle avait vu l'ombre elle aussi. Peut-être hallucinais-je?
Alors que j'allais m'en aller, me demandant si je devais rester près de Nahima pour ma sécurité - bien que je ne souhaitais pas la déranger - une louve noire aux yeux d'améthyste se présenta devant moi.
«Bonsoir petite louve.»
Sa voix ne m'inspirait rien du tout. J'aurais pu la craindre ou être rassurée mais il n'en fut rien.


Je me sentais comme attirée par la louve. Elle dégageait quelque chose que je n'avais pas. Elle dégageait une incroyable source de vie. Alors que j'étais vide, elle semblait tout le contraire. Mais ce n'était pas une simple vie, elle n'était pas vivante, ni revenante. Qu'était-elle?
Je sentais autre chose... Quelque chose qui m'appartenait. Elle avait quelque chose que je voulais.


Je ne comprenais pas ce qui arrivait à Raiz. Alors que j'allais questionner la louve en face de moi, elle ne prit pas la peine de m'écouter et se lança dans une tirade qui me glaça les sangs.
«J'ai pour vous une meute qui saura vous accueillir. Je peux vous dissimuler aux yeux de tous tant que vous décidez de rester dans ma meute et de poursuivre mes ambitions. De plus, pour convaincre l'une de vous, j'ai ta vie Raiz. Je possède ton essence même.»
Choquée, je sentis Raiz s'agiter de plus en plus, vraiment perturbée. Je ne voulais pas priver la louve de sa vie mais je ne savais pas quels étaient les plans de l'être qui me faisait face. Je repensais à ses paroles nous disant qu'elle pouvait nous "dissimuler à la vue de tous" et compris pourquoi Nahima ne semblait pas avoir vu l'ombre. Elle dupait nos vues à sa guise, elle se cachait.
«Je ne suis pas mortelle comme vous. A vrai dire, je ne suis qu'énergie pure. Je ne suis pas née comme vous, je suis née de la mort de milliers de loups lors d'une guerre. Chaque fois qu'un vivant meurt, l'énergie qui faisait de lui un vivant me revient et chaque fois qu'un revenant meurt il en va de même. Je ne suis ni bien ni mal, ni lumière ni ténèbres malgré mon pouvoir. Raiz, je te comprends et moi aussi je veux exister en ce monde. Si tu m'aides, je peux te rendre ce qui t'a été enlevé à ta mort. Je ne suis pas reconnue en ce monde et refuse de vivre comme Nahima. Lyrielle n'avait pas conscience de ma présence jusqu'à il y a peu de temps. J'ai encore besoin d'avoir un peu de pouvoir pour devenir ce qu'est Lyrielle. Une déesse. Je ne demande rien de plus que de nouvelles morts, qui se feront car la guerre entre les deux meutes ne saurait tarder à éclater. Vous pouvez infiltrer une des deux meutes et les aider dans leur projet ou bien choisir d'agir comme moi en recrutant des loups où en provoquant les meutes de sortes à accélérer les choses. Sachez que si vous êtes en désaccord, je le saurais et je vous ferais tout oublier. Choisissez bien votre camp, je ne vous le proposerais pas indéfiniment.»
Cet être souhaitait la mort d'autres loups? Pourquoi prétendait-elle n'être ni bonne ni mauvaise alors? La louve me souffla son nom : Abyss; à l'oreille. Elle m'indiqua qu'elle n'était pas seule en ce monde et qu'elle souhaitait recruter une autre louve nommée Fleya. Fleya souhaitait la paix entre les meutes d'après elle.
«Il y a un autre moyen de t'apporter ce que tu souhaites, n'est-ce pas? Les morts ne sont pas obligatoires?»
La louve plissa les yeux et me fit comprendre que j'avais vu juste. Je ne savais plus si elle souhaitait me faire peur ou si elle souhaitait me faire réfléchir. Elle ne faisait donc qu'accélérer l'inévitable et si la paix devait être faite, elle ne s'interposerait pas. Elle semblait cacher bien des choses mais elle trouva le moyen de me convaincre de la rejoindre étrangement. Je voulais surtout qu'elle rende sa vie à Raiz mais je pensais y trouver mon compte.


Je ne sentis aucun changement lorsque la louve me rendit ce qui m'appartenait ou presque. Elle m'avait rendu à la fois ma partie vivante et ma partie revenante, me permettant d'être neutre tout comme elle. Pourtant, je ne me sentais pas plus vivante. Peut-être serait-ce différent par la suite.
Kono semblait déboussolée par cette énergie qui l'avait traversée pour m'atteindre. Je me rendormis en elle tandis qu'elle suivait la louve afin de discuter de leurs projets. Abyss l'avait laissé choisir son camp : la guerre ou la paix. En tant que déesse, elle lui promit bien des choses mais tiendrait-elle ses promesses?

code by lizzou × gifs by tumblr



Kono
Narration : #cc9933
Dialogue : #33cccc

Raiz
Narration : #993366
Dialogue : #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée de plus [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée de plus [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée, tout simplement (Libre)
» Journée détente - Libre
» Une journée au soleil (libre)
» Le début de journée des Poufsouffle [Libre, prio' Pouffy]
» [TERMINE] Une journée... étrange ? [Libre] PV Smith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World of Lyrielle :: RPG Terminés-
Sauter vers: