Partagez | 
 

 L'aube d'un matin [Nahëmah Fleya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nayra
Ganma
Ganma
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 16/08/2016
Age : 18

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir : Propriété des eaux
Liens :

MessageSujet: Re: L'aube d'un matin [Nahëmah Fleya]   Sam 30 Sep - 14:01


«L'aube d'un matin»
Avec Arcosilver, Felya & Nehëmah

Près de ma tanière j’étais avec Bubulle. Un mâle gris vint vers nous, il avait l’air affol. Je lui demandais donc ce qui ce passait, il m’avait pas d’odeur de sang sur lui, peut-être était-ce un autre qui était blessé. Puis il m’expliqua ce qui lui était arrivé et la peur vint modifier les traits de mon visage. Ma sœur était avec ce revenant…


Je le suivis jusqu’à l’endroit exacte, tout était devenu flou autour de moi, je n’entendais même plus les paroles du mâle. On approchait, et Fleya devint visible à mes yeux. Je me préoccupais plus du Deruta et regardait derrière elle, une silhouette apparaissait, mais ne bougeait point. J’enfouissais mon museau dans son pelage et raccompagnait ma sœur avec le mâle gris.


«Je suis désolée ma sœur. J'ai été stupide. J'aurais dû t'écouter. Je devais me rendre compte par moi-même. Je t'aurais proposé de partir loin de ces terres mais je sais que tu es attachée à trop de loups ici. Je vais demander à Setia l'autorisation de redevenir Deruta. Rien n'a changé finalement. Je commence déjà à savoir m'adapter à mes blessures. Je défendrai la meute coûte que coûte et ne sortirais plus seule.»

Je secouais la tête tristement, ses paroles me faisait souffrir, j’aurais était prête à tout pour elle, mais je ne supportais pas de la voir souffrir. Elle était ma faiblesse et rien n’y personne n’avait le droit de lui faire du mal. Je faisais signe au mâle de partir devant pour parler seul à seul avec ma sœur.

« Fleya, tout le monde doit vivre ses propres expériences. Beaucoup désirent la paix, peu on le courage que tu as fait preuve. Tu es loin d’être stupide, tu es juste curieuse. Je refuse que tu souffre davantage pour cette meut, même si elle nous à accueillis, cela ne doit pas t’obliger à souffrir plus. Tu en à suffisamment fait à mon gout. Reste avec moi Fleya, je t’en prie, que deviendrais-je sans toi ? Un jour, je te soignerais Fleya, je trouverais le moyen de te sauver je te le promets, je ferrais n’importe quoi pour toi, je serais même prête à fuir avec toi et abandonner tout ceux qui m’ont acceptée, car tu es la plus importante à mes yeux. »

Des larmes coulaient, je m’en voulais, car si elle désirait redevenir Deruta elle souffrirait encore. Il était de mon devoir de la soigner et ce à n’importe qu’elle prix. Bubulle se collait sur Fleya pour lui injecter de l’eau guérisseuse et apaiser ses douleurs. Il avait accès à mes pensées et avait peur de ce que je serait capable de faire pour ma sœur.

On rejoignit le mâle gris qui nous attendait un peu plus loin pour retourner au camp.
© Codage par Zagan.




Bubulle: #00ffff
Nayra: #990000

Cadeau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'aube d'un matin [Nahëmah Fleya]   Lun 2 Oct - 4:37

J'avais réussi à retrouver Narya du premier coup et bien que j'eûmes été maladroit en la rencontrant, je n'eu pas le choix de la ramener au plus vite. Je me mis à lui expliquer dans les détails tout ce qu'il s'était passé sans freiner le pas. Chaque moment semblait lourd pour cette louve, je la voyais de plus en plus partir dans ses pensées, mais je n'osais pas l'y en sortir. Je continuais donc en énumérant la rage du loup et sa sœur qui ne demandait qu'elle, jusqu’à finir mes paroles sur l'envie de poser des questions. La encore, je ne pouvais que contempler la situation et espérer que l'autre louve se porte bien de son côté. Je ne pouvais m'empêcher d'y penser. S'il lui était arrivé quelque chose après ma fuite, même si c'était la seule solution, je ne pourrais m’empêcher de m'en vouloir... Peut-être était-ce mon esprit Déruta qui faisait cela ? Je ne les connaissais pas très bien dans la meute, mais pourtant..
Au fur à mesure, c'était moi qui entrais dans mes pensées alors que le moment de la laisser avançait.
Puis son aura m’apparut miraculeusement. Elle n'était plus avec le revenant, mais je sentais sa présence derrière elle. Son aura avait changé et il semblait plus calme. Il devait sûrement avoir un lien ensemble, mais cela n'avait pas du bien se passer à cause de ma présence. Narya mit son museau dans son pelage et sa sœur se mit à parler. Ses paroles étaient celle d'une louve qui n'avait pas écouté sa sœur et qui pensait faire une erreur. Je ne pouvais pas juger si ce qu'elle avait fait l'était, de plus que je ne savais pas grande chose, mais au moins Narya était avec elle et pouvais sûrement l'aider. Puis Narya me fit signe de partir plus loin, ce que je fis automatiquement.
Avec Scephior, on avançait tranquillement pendant qu'il me susurrait des blagues pour me détendre. J'attendis un peu plus loin avant de regarder leur aura brièvement pour essayer de savoir si elles allaient bien. Puis une fois tous les trois, on repris cette route déjà bien entamer. J'ouvris une fois la gueule :
"Courage et désolé d'avoir dérangé, je ne pensais pas rencontrer si vite des loups". C'était tout sur le moment, je ne savais pas assez mais j'espérais qu'il m'en parlerait après.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'aube d'un matin [Nahëmah Fleya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Une bataille à l'aube...
» Yosei, l'étoile du matin
» Matin de printemps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World of Lyrielle :: Le Monde de Lyrielle :: Terre Neutre :: La Plaine-
Sauter vers: