Partagez | 
 

 [Libre] La Deruta déchue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleya
Ganma
Ganma
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 31/08/2016

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir : Manipulation Sensorielle
Liens :

MessageSujet: [Libre] La Deruta déchue.   Sam 10 Juin - 18:29




La Deruta déchue.



Une lune s'était écoulée depuis mon arrivée. Je n'avais plus ressenti de tiraillement depuis longtemps, je ne boitais pas, mes blessures semblaient s'être tus. La chasse me manquait, les combats aussi. Je ne détestais pas être Ganma, soigner les autres loups était quelque chose de formidable. Mais j'étais une Deruta dans l'âme.
La chasse avait quelque chose de palpitant, les combats faisaient monter l'adrénaline, tous les instincts du loup ressortaient lors de ses activités. Rien n'était pareil maintenant que j'étais Ganma, bien que ma vie soit plus belle ici. Mes cicatrices étaient un fardeau, en ce monde, j'aurais pu me battre pour une meute qui en valait la peine. Alors qu'avant, seule Nayra en valait la peine.
Le soleil montait dans le ciel, apportant un peu de chaleur pour apaiser la fraîcheur du vent matinal. La plupart des petites créatures de la forêt s'éveillaient. Je restais attentive aux doux chants des créatures qui m'entouraient sans plus se soucier de ma présence, trop à l'écart ou protégés par la hauteur des arbres.
J'inspirais l'air pur de la forêt avec bonheur. Je m'amusais à distinguer chaque odeur et à tenter de retrouver son propriétaire. Mon flanc se soulevait contre le rocher froid, à chaque respiration. Des poissons s'agitaient dans le lac, quelques-uns éclaboussaient les alentours en sautant. Mon pelage était à la fois rafraîchi par les gouttelettes et chauffé par les rayons du soleil qui filtrait entre les branchages. La plupart des lieux étaient bien à l'ombre mais à cet endroit précis, les feuillages étaient assez écartés.
Je restais un long moment allongée au bord du lac. Lorsque le soleil fut haut dans le ciel, je me redressais et m'étirais précautionneusement. Aucune douleur, à première vue, n'avait décidé de me déranger. Je me plaçais face au vent et cherchais quelques petites proies que je pourrais essayer d'attraper. Lorsque j'aperçus une petite boule de fourrure brune, je me tapis au sol et observais sa direction. Elle ne m'avait pas repéré. J'avançais lentement, le plus silencieusement possible, le souffle court et le rythme cardiaque ralentit. La musaraigne s'arrêta pour gratter la terre entre les feuilles. Je bandais les muscles de mes pattes arrières et me propulsais vers l'avant, la saisissant dans ma gueule et lui brisant la nuque d'un coup sec.
J'étais fière de moi, jusque-là, tout se passait bien. Peut-être pourrais-je chasser de temps en temps, comme d'autres Ganma. L'excitation n'était pas la même car j'étais inquiète de me blesser mais je m'habituerais sûrement à faire attention et à trouver les meilleures façons de chasser pour ne pas être affectée de mes vieilles blessures.
Un bruissement léger dans les feuilles attira mon attention alors que j'enterrais la petite proie. L'odeur ne m'était pas parvenue immédiatement. La petite créature descendait de sa branche pour s'approcher de moi. Avec l'équivalent d'un sourire sur le visage, Ily' vint me saluer. Elle ne semblait pas surprise de me trouver ici. Je l'invitais gaiement à se joindre à moi puisque malgré sa petite taille, elle avait des griffes acérées et était tout autant capable de chasser de petites proies.
Bien que je ne sois pas proche de la frontière, j'aperçus deux louves qui m'étaient parfaitement inconnues. Je n'avais rien senti. J'avais beau être sur mes gardes, elles étaient apparues comme par magie. La plus grande était noire, ses yeux d'améthyste reposaient sur moi avec une expression que je ne reconnus pas. La plus petite avait un air plus hargneux, deux petites démones voletaient autour d'elles.
Elles n'avaient aucune odeur, je ne savais si elles étaient mes ennemies ou mes alliées. La noire était bien plus imposante que moi et il était inutile que j'entreprenne un quelconque combat; il était évident que je ne ferais pas le poids face à ces deux louves.
Contrariée, je tâchais de rester calme. Il y avait une faible chance que je puisse parler avec elles sans qu'il y ait d'affrontement. Ily' s'éloigna discrètement pour retourner au camp. Elle irait sûrement chercher quiconque l'écouterait.
«Je ne crois pas vous avoir déjà rencontré.
-En effet, mais nous te connaissons.
-Tu pourrais nous être utile, nous t'éviterions une guerre idiote.
-Etes-vous des revenants?
-Aucunement.»
La plus jeune émit un rire haineux mais la plus âgée lui fit signe de ne rien dire. Elles semblaient cacher beaucoup de choses et je n'étais pas prête à suivre les conseils qu'elles pouvaient me donner. La plus habile des deux continua.
«Fleya, les revenants ne tarderont pas à prendre en puissance et à vous attaquer. Mais tu as encore le choix, tu es sage, ta sœur aussi, vous nous seriez toutes les deux utiles. Je vous dissimulerais aux yeux du monde grâce aux "Ténèbres Intérieures".
-Lyrielle?
-Non, je ne suis pas Lyrielle. Je suis simplement là pour éviter la guerre aux loups qui le méritent.»
Ily' revint, accompagnée, et les deux louves disparurent subitement sous mes yeux ébahis. Une voix souffla à mon oreille :
«Elle m'a sauvée la vie. Si un jour tu changes d'avis ou que tu es en difficulté, appelle-nous... Tu pourrais peut-être guérir...»
Je frissonnais à ses dernières paroles mais les ignorais. J'étais une battante, je n'avais pas besoin d'elles pour cela. Soit, je ne connaissais pas leur nom mais les loups avaient d'autres moyens pour s'appeler. Je me retournais vers le nouveau venu, curieuse de savoir qui Ily' avait bien pu ramener si vite. Je me demandais encore si je devais partager ce que je venais de voir avec les autres. Je devrais sûrement en parler à Setia, il se chargerait de prévenir la meute.


C O D E © W H A T S E R N A M E .





#99ccff : Illyvi #006699 : Fleya

Illyvi:
 


Cadeau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nehëmah
Deruta
Deruta
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 18

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir : Manipulation de la lave
Liens :

MessageSujet: Re: [Libre] La Deruta déchue.   Mer 14 Juin - 20:38


«La Deruta déchue»
Libre

Bien que la folie me hantait, souvent l’on pensait à notre vie de vivant. On se demandait ce qu’ils faisaient, comment se comportait les nouveaux. On marchait jusqu’à la montagne mortelle, l’endroit de notre mort. Tant de souvenir en ce lieux obscur. Je laissais le vent amener l’air pure jusqu’à mes poumons. A présent je détestais cette odeur fraiche, mais je la laissais me pénétrer pour me remémorer tous ses souvenir qui me sont cher. Je ne voulais pas oublier ma vie de vivant, après tout c’était quelque chose de merveilleux. Bien que j’aime aussi ma vie de maintenant, je ne pouvais pas comparer. Dans chaque territoire, il y a tout ce qu’il nous faut pour survivre. L’odeur d’un loup vint à mes naseaux, le regard de prédateur apparu sur nos visages. On grimpait sur la falaise à l’aide de notre pouvoir. On avait plus peur de tomber et mourir, puisque ce qui se trouvait sous ses rocher faisait partie de notre corps désormais. Je grimpais jusqu’au sommet, et vu ce loup seul. Puis un autre arriva à toute vitesse. Tous deux avait un pelage soyeux, je regardais le mien, il avait perdu de sa douceur, je ne me baignais plus dans les lacs, ceux qu’on avait ne donnait pas tellement envie, et je prenais beaucoup de plaisir à nager dans la lave. Je continuais à les observaient.

« Fleya elle s’appelle »

Ma créature avait remarqué que mon regard était fixé sur ce loup, mais j’appris que c’était une femelle. Quand je l’observais je n’avais aucune pulsion meurtrière. Comme avec mon frère. Est-ce qu’au font mon cœur était rattaché au vivant ? Cela était extrêmement troublant comme situation. Je n’osais tout de même pas m’approcher risquant de déclencher une bagarre. Et salir cette jolie fourrure je m’en voudrais. Je restais sur mon perchoir à la regardait parler avec l’autre loup, sans faire attention au sens du vent ni au second loup.
© Codage par Zagan.




Nehëmah : ff6600
Diablo : 009900
Dagon : 0033ff
Dyros : 996600
Revenir en haut Aller en bas
Fenrir
Deruta
Deruta
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 27/10/2016

Informations
Jauge de Vie:
100/100  (100/100)
Pouvoir : Manipulation de la glace
Liens :

MessageSujet: Re: [Libre] La Deruta déchue.   Sam 24 Juin - 23:47


"La deruta déchue." Libre

J'étais au camps en train de manger un lapin fraîchement chassé dans la tanière des Derutas. Il n'y avait personne et il y faisait plus frai qu'à l’extérieur, Crow roupillait dans ma fourrure et je profitais d'un moment au calme.  Je continuai à me délecter de mon lapin lorsque des bruissement m’arrêtèrent, Crow était toujours en train de dormir dans ma fourrure et s'en fichait pas mal mais pas moi, vieil habitude de solitaire malgré le fait d'avoir adopté Sylithe. Soudain je vis une créature approchée, elle ressemblait à Zérus mais un gabarit en dessous et quelque autre différences, une chose était sur je ne l'avait encore jamais vu. Crow se réveilla a son approche, cette créature avait piqué sa curiosité.  La créature continua a s'approcher de moi et eu un mouvement de recul en voyant Crow se redresser (ce qui peut se comprendre quand un oiseaux à moitié mort sort de nul part...)

« Tu es la créature de Fleya, qu'est ce qui t'amène ici ? En plus tout les autre son dehors »

Crow pris les devant de la conversation comme c'est la première fois que je voyais hippogriffe et que je ne connaissais pas non plus sa maîtresse. Fleya. Le nom me disait vaguement quelque chose...la sœur de Nayra, pourquoi ca créature viendrait me voir. Elle se présenta sous le nom de Ily et nous expliqua que Fleya était peut être en danger en croisant deux louves inconnues en partant chasser et me demandait de venir l'aider. Je lui demandait de me mener à Fleya, le reste du camp étant assez occupé et on ne laisse pas un camarade dans ce genre de situation.  A mon arrivée j’aperçus trois silhouettes : l'une faisait face a deux autres j'en déduit donc que ce devait être Fleya. Au fur et  à mesure que l'on s'approchait je pouvais sentir qu'Ily, devant nous était soulager de voir qu'elle allait bien. Enfin en arrivant a sa hauteur les deux autre silhouettes avait disparus. Elle se tourna vers moi en m'étudiant longuement, on ne s'était encore jamais rencontré et j'ai fait au plus vite au cas où la rencontre tournait mal. La petite hippogriffe vint se placer à coté d'elle et lui expliqua qu'elle m'avait trouver dans la tanière des Derutas et me voici.  



Fenrir:#0066cc
Crow:#6600cc]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre] La Deruta déchue.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] La Deruta déchue.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World of Lyrielle :: Le Monde de Lyrielle :: Territoire des Vivants :: La Forêt Enchantée-
Sauter vers: